Expertise et comparaison
des prix du gaz naturel et de l'électricité

Néo Energies vous accompagne de A à Z sur le choix de contrat le plus adapté et le plus compétitif : 

  • Les tarifs sont négociés pour vous auprès des principaux fournisseurs que nous mettons en concurrence lors d’appels d’offres.  
  • Nous trouvons sous 24 heures les meilleures offres personnalisées et garanties du marché.
  • Pour chaque offre fournisseur en énergies  fossile/nucléaire, son alternative en énergies renouvelables
  • Néo Energies est 100% indépendant

Démarche
administrative simple :

Le changement de fournisseur est purement administratif. Aucune intervention n’est à prévoir sur votre site. De plus, la qualité de fourniture en énergie est identique peu importe le fournisseur chez qui vous souscrivez un contrat. Le gestionnaire de réseau reste ENEDIS pour l’électricité et GRDF pour le gaz. Ils sont indépendants des fournisseurs.

Étude
gratuite :

Il n’y a pas d’échange financier entre votre entreprise et notre cabinet étant donné que notre cabinet est rémunéré par les fournisseurs en qualité d’apporteur d’affaires..

Tous les secteurs

Primaire, secondaire ou tertiaire, Néo Energies se positionne sur chacun des trois grands secteurs économiques.

Tous les segments

Notre cabinet traite tous les types de compteurs d’électricité (C5, C4, C3, C2 et C1) et de gaz naturel (T4, T3, T2 et T1).

Tous les professionnels

Notre service de courtage est conçu pour répondre aux besoins de tous types d'entreprises et collectivités.

Optimisation du tarif
d’acheminement

Le TURPE est le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité. Il permet de payer le coût d’acheminement de l’électricité, des sites de production jusqu’aux sites de consommation. Le TURPE permet de rémunérer les gestionnaires des Réseaux de Transport d’Électricité (RTE) et ENEDIS, qui sont les entreprises qui assurent ces prestations de transport et de distribution de l’électricité. Une partie de votre facture d’électricité sert à payer cette prestation.

Le TURPE est un tarif optimisable grâce à la version tarifaire et à la puissance souscrite, Néo Energies vous guide pour diminuer ce coût.

 

Les principes
du TURPE

  • Péréquation tarifaire : le coût de l’acheminement est identique sur l’ensemble du territoire,« Timbre-poste » : le coût de l’acheminement est indépendant de la distance 
  • Une lettre postée à Lille devra être affranchie au même prix, pour aller à Calais ou Nice. En électricité, le même principe s’applique : vous ne payez pas votre électricité moins cher si vous habitez près d’une centrale nucléaire. 
  • Horosaisonnalité : les prix sont différenciés selon les saisons, jours et/ou heures. En effet, le dimensionnement du réseau dépend fortement de la consommation aux périodes de « pointe ». L’intérêt du gestionnaire de réseau est donc de limiter la consommation à ces moments, via une tarification adaptée.
  • Pas de foisonnement : la facture TURPE de deux sites est exactement égale à la somme des factures TURPE des deux sites pris séparément. 

Le TURPE est fixé par les pouvoirs publics : il est le même quel que soit votre fournisseur d’électricité.  Néanmoins, le TURPE est optimisable, en jouant sur les deux leviers que sont la version d’utilisation et la puissance souscrite.

Quelle est la meilleure option tarifaire du TURPE pour votre profil de consommation ?

Pour chaque type de client, le TURPE comprend plusieurs options tarifaires, appelées Versions d’Utilisation (VU). Optimiser la version d’utilisation revient à choisir l’option qui minimise le montant total du TURPE pour le site de consommation.

Pour simplifier, on peut distinguer deux types d’utilisation :

  • Par fixe élevée / part variable faible à option adaptée à des profils de consommation plats, tout au long de l’année.
  • Part fixe faible / part variable élevée à option adaptée à des profils de consommation différenciés entre été / hiver, et heures pleines / heures creuses.

Pour chaque type de client, le TURPE comprend plusieurs options tarifaires, appelées Versions d’Utilisation (VU). Optimiser la version d’utilisation revient à choisir l’option qui minimise le montant total du TURPE pour le site de consommation.

Pour simplifier, on peut distinguer deux types d’utilisation :

  • Par fixe élevée / part variable faible à option adaptée à des profils de consommation plats, tout au long de l’année.
  • Part fixe faible / part variable élevée à option adaptée à des profils de consommation différenciés entre été / hiver, et heures pleines / heures creuses.

Optimiser
la puissance souscrite :

Le montant de l’abonnement d’électricité est déterminé sur la base de ce que l’on appelle la puissance souscrite. Plus cette puissance sera haute, plus le montant de votre abonnement électrique sera élevé. S’il vous arrive de dépasser la puissance souscrite, votre contrat prévoit des tarifs de dépassement qui vous seront facturés en fonction de la hauteur de celui-ci.

Le montant de l’abonnement d’électricité est déterminé sur la base de ce que l’on appelle la puissance souscrite. Plus cette puissance sera haute, plus le montant de votre abonnement électrique sera élevé. S’il vous arrive de dépasser la puissance souscrite, votre contrat prévoit des tarifs de dépassement qui vous seront facturés en fonction de la hauteur de celui-ci.

Exonération
de Taxes

Sur quelles taxes et dans quelles mesures une optimisation est-elle possible ?

 

La CSPE est la Contribution au Service Public de l’Electricité. Cette taxe porte sur l’ensemble de la consommation d’électricité, quel que soit le fournisseur. Elle n’a cessé d’augmenter ces dernières années avec un taux plein s’élevant aujourd’hui à 22,5€/MWh. 

La CSPE est une contribution payée par tous les consommateurs d’électricité. Son objectif : compenser les surcoûts générés par les charges de service public de l’électricité et que supportent les opérateurs des réseaux publics d’électricité. Elle sert par exemple à financer le développement des énergies renouvelables, les mécanismes d’aide aux ménages les plus modestes, et le maintien d’un coût modéré de l’électricité dans les îles françaises.

La loi prévoit de nombreux cas d’exonérations totales ou de taux réduits pour la CSPE dont la majorité des clients industriels peuvent bénéficier. L’éligibilité à un taux réduit ou à une exonération de la CSPE dépend de l’activité et de l’utilisation de l’énergie, c’est-à-dire précisément :

  • de la nature l’activité industrielle concernée,
  • du rapport entre la consommation d’électricité et la valeur ajoutée de l’entreprise.

Profiter de ces régimes d’exonération et de taux réduit conduit à des économies substantielles et des gains très importants sur les factures d’électricité des sites industriels. En optimisant cette contribution, vous pouvez ainsi réduire votre facture d’électricité de 15 à 25%.

Nos démarches pour optimiser la Contribution au Service Public de l’Électricité : 

Analyse de l’éligibilité, élaboration des dossiers d’exonération, envoi et échange avec le fournisseur d’électricité et le bureau de douane compétent, de nombreuses démarches et formalités sont à effectuer pour bénéficier des cas d’exonération, de taux réduits et de plafonnements de la taxe.

Expert des marchés de l’énergie des professionnels et des entreprises, Néo Énergies se charge de l’ensemble des démarches et formalités auprès du fournisseur et des douanes :

Pour l’avenir : obtention rapide d’un taux réduit ou d’une exonération sur les factures à venir du fournisseur.

Pour le passé : obtention du remboursement par les douanes des taxes facturées à tort.

Chaque année et à chaque changement de contrat de fourniture : établissement du dossier d’actualisation.

La Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel existe depuis 1986. Pour rappel, la TICGN a fusionné en 2016 avec d’autres contributions pesant sur le gaz naturel, la Contribution au Tarif Spécial de Solidarité (CTSSG) et avec la Contribution au Service Public du Gaz (CSPG).

La TICGN s’applique à chaque mégawattheure consommé lorsque le gaz naturel est utilisé à des fins combustibles : chauffage, cuisson etc. Le taux de la TICGN évolue chaque année, sous l’effet principalement de la composante carbone.

Conformément à la directive taxation 2003/96/CE fixant un cadre à la taxation des produits énergétiques, il existe en France, en plus du taux plein, deux taux réduits destinés à préserver la compétitivité des entreprises grandes consommatrices d’énergie.

Comment limiter l’impact de la hausse de la TICGN ? Conditions, démarches et cas d’exonération ?

Il faut savoir que les professionnels peuvent être exonérés du paiement de cette taxe sous certaines conditions. Face à une trajectoire prévue à la hausse pour plusieurs années, le sujet mérite d’être étudié de près. 

Comme la TICGN est due lorsque le gaz naturel sert un usage combustible, d’autres usages peuvent permettre une exonération de cette taxe. Notamment lorsque le gaz est utilisé

  • autrement que comme un combustible,
  • comme combustible mais aussi à un autre usage comme matière première
  • afin de permettre son extraction et sa production
  • afin de produire de l’électricité, comme les centrales à gaz
  • dans le cadre de fabrication de produits minéraux non métalliques : fabrication de verre, produits en céramique, carreaux, tuiles, ciment, chaux, plâtre, etc.,
  • par les entreprises de valorisation de la biomasse, et cela sous certaines conditions. 

Néo Energies, en tant que courtier en gaz et électricité et expert du marché de l’énergie peut vous accompagner pour étudier l’application d’une éventuelle exonération, vérifier votre éligibilité à ces conditions et entreprendre pour vous les démarches auprès des douanes.

Suivi d’experts toute la durée de vie de l’entreprise : 

(Mettre le logo 4 (à gauche et le texte ci-dessous à droite maybe ?) 

  • Un courtier Néo Énergies vous est dédié. Il vous accompagne dès la souscription de votre premier contrat par le biais du cabinet et ce toute la durée de vie de votre entreprise. Les contrats sont à prix fixes pour une durée allant de 1 à 5 ans. Nous faisons de la veille de marché et nous re-négocions vos contrats au moment opportun, entre deux ans et deux mois avant leurs dates d’échéances. Lors de cette renégociation, nous analysons l’évolution de votre profil de consommation pour mettre en place, lorsque c’est envisageable, une optimisation du tarif d’acheminement.

Suivi d’experts
toute la durée de vie de l'entreprise

Un courtier Néo Énergies vous est dédié. Il vous accompagne dès la souscription de votre premier contrat souscrit par l’intermédiaire du cabinet et ce toute la durée de vie de votre entreprise. Les contrats sont à prix fixes pour une durée allant de 1 à 5 ans. Nous faisons de la veille de marché et nous renégocions vos contrats au moment opportun, entre deux ans et deux mois avant leurs dates d’échéance. Lors de cette renégociation, nous analysons l’évolution de votre profil de consommation pour mettre en place, si c’est envisageable, une optimisation du tarif d’acheminement.